06 décembre 2005

Scientific things

Quand on a l'habitude d'être sur un piédestal, quand on en desend, la chute est souvent dure.
Depuis que je suis petite, j'ai toujours eu pas mal de facilité question scolaire. Comme vous avez pu le comprendre au travers de mes différents posts, je doute beaucoup de mes capacités... je me trouve toujours des défauts. Mais quand les gens vous disent "Mais de toutes façons, toi tu es forte en classe, tu as de bons résultats, tu es douée", tu finis par te complaire dans cette image que les autres ont de toi.
La couture et les travaux manuels me baissaient mes moyennes (moi et l'ordre et le soin... une longue histoire :p), mais j'étais deuxième ou troisième de classe à chaque trimestre. Même au collège, je collectionnais les bonnes notes à la pelle, je n'avais pas beaucoup besoin de m'en faire au sujet de mes résultats.
Au fil des années, j'avais de plus en plus de difficultés en maths, mais je compensais avec les autres matières, où je n'avais pas de lacunes. Les trucs scientifiques, j'ai toujours eu du mal. Déjà, au niveau de la motivation... j'éprouve peu d'intérêt pour toutes ces choses là, et puis je crois que je manque de logique, je fais toujours mes raisonnements à l'envers, les choses très "strictes" avec des formules précises, ce n'est pas ma tasse de thé.
Mais à présent c'est fini le temps où je n'avais que la note de maths en dessous de la moyenne...Depuis que je suis entrée au gymnase, j'ai en plus de la physique et de la chimie comme matières: et elles comptent chacune pour une note distincte. Moralité: j'ai trois notes négatives, et des chances de passer mon année qui se réduisent de plus en plus.
Et comme si je ne doutais pas assez de moi... il faut que ça s'ajoute à toute ma (longue) liste de soucis.

Seul remède: travailler, travailler, travailler. Et encore travailler.

Posté par Zunonume à 21:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Scientific things

Nouveau commentaire