23 octobre 2005

Finally facing my Waterloo

Au lieu de sortir hier soir (à une soirée qui était, d'après ce que j'ai ouï-dire supermégatropgénialeatomique mais vu la source, je préfère émettre un doute), je suis restée à décorer mon agenda devant la télé (voyez les activités culturelles).

Pendant que je dessinais des coeurs de tous les tons de rose et rouge inimaginables à la page du 14 février (en me morfondant sur mon statut d'éternelle célibataire... okay je vous entends venir, j'ai que 16 ans, j'ai tout mon temps et blablablablabla. Okay, okay, okay), j'ai regardé une des émissions les plus chiantes qu'il m'ait jamais été donné de voir:


Le gala des 50 ans de l'Eurovision


Depuis que je suis petite, je regarde l'Eurovision: "France, one point.... Israel, five points... Belgium, ten points... Ireland, twelve points !". On connait la chanson.
Je sais pas pourquoi je continue à regarder ce truc: c'est toujours pareil, les chansons se ressemble toutes d'année en année, et c'est presque toujours une connerie qui finit à la première place :p Mais bon, ça fait partie du "folklore", des habitudes annuelles, comme celle de regarder l'élection de Miss Suisse ^^

Bref, ils faisaient une "fête" in live from Copenhague (ortho ?), pour fêter leurs 50 ans, et le but pour les téléspectateurs, c'était d'élire la meilleure parmi 14 chanson cultes (hm) du concours, depuis 1956.

Plus de 2h à écouter des chansons (la plupart même pas en live mais des images "d'époque" sur un écran géant avec des danseurs "actuels" sur la scène) qui, à quelques petites exceptions près, ne vous disent rien du tout et qui se ressemblent en tout points (à croire qu'Alain Morisod est compositeur officiel du concours :p)... c'est UN PEU long.

Un des seuls trucs qui donnaient un tantinet d'intérêt à cette émission, ce sont les images d'archives, en particulier la catégorie "hommes sexy" (on a pas tous la même notion du "sexy") ou "costumes" (imaginez les "2be3" des années 70 avec des chemises amples vertes, bleues et rouges, pantalon blancs et petites bottes dorées ! Ou encore un couple allemand en combinaison  mauve moulante !). Il y a aussi les images des chansons "provoc'" ou originales, du style ce belge qui chante "Euroooovisioooon... Eurovisioooooon" en se lançant des confettis o_0 (à mon avis, les séléctions ne doivent pas avoir le même degré de sévérité dans tous les pays) !

Bon, pour tous les (mal)chanceux qui n'ont pas pu suivre ce charmant divertissement, c'est ABBA et son mythique "Waterloo" qui a remporté le concours (prévisible).

Waterloo
                  I was defeated, you won the war
                  Waterloo
                  Promise to love you for ever more
                  Waterloo
                  Couldn't escape if I wanted to
                  Waterloo
                  Knowing my fate is to be with you
                  Waterloo
                  Finally facing my waterloo

A part, ça, j'aimerai vous apporter une preuve que lorsque la Suisse a gagné le concours en 88, ce n'était pas grâce au physique et au look de la chanteuse, mais bien grâce à sa voix... même les professionnels le disent :p

06
Céline Dion "Ne partez pas sans moi" - 1988 (1ère place)

Posté par Zunonume à 19:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Finally facing my Waterloo

Nouveau commentaire