15 octobre 2005

C'est la faute à Voltaire...

C'eeeest les vaaaaacaaaaances... (comme chanterait l'autre) !

Les fameuses vacances d'octobre, fin de la "phase d'habituation" après la rentrée. Un bon moyen de se reposer un peu avant les choses sérieuses: HUM. Enfin maintenant que je suis une "grande fille" (ça reste à prouver), ce n'est plus aux profs de me dire tout ce que je dois faire, il faut que j'essaie d'être au maximum autonome. Mais quand on est paresseuse, ça pose quelques petits problèmes o_0

Mais en gentille fille studieuse que je suis, j'ai décidé de bosser pendant ces deux semaines. Si, si. Un petit peu tous les jours, pour ratrapper toute la flemme que j'ai eue pendant ce premier mois de cours ! Au programme:
- Apprentissage de rythmes (expliquez moi l'intérêt de se taper sur les cuisses ? Fort, fort et fort... doux, doux... fort ! Et de plus en plus vite. En plus ça fait des bleus...déjà que j'ai des cuisses affreuses !)
- Essai de compréhension, même d'une infiniment minime particule de physique (accélération, vitesse... Vx et delta T n'ont qu'à bien se tenir !)
- Cf. point précédent, mais dans un contexte mathématiquement vectoriel (beurk).
- Recherchage dans les tréfonds de mon sac de pseudo-notes de philosophie (agrémentées de dessins, de paroles Bratislaboyesques et d'annotations obscures venues de mes différents voisins de tables successifs). Non mais attendez avant de croire que je suis une petite rebelle de la société qui n'écoute rien en philo ! Quand le prof débite sur Xénophane, Empédocle, Parménide et consort et qu'il part dans ses délires en s'enflammant tout seul sur les sources profondes de l'intelligence, il faut sortir le décodeur °_° ! A raison d'une heure et demie par semaine, il y a forcément un moment où on finit par décrocher...
- Lecture de "Candide" de Voltaire. L'édition du bouquin qu'on nous a refilée ressemble à un cahier de coloriage, mais je relativise même si ça me perturbe :p... A part ça, la philosophie des lumières, je trouve super intéressant (à ne pas prendre comme une figure de style ironique, même si j'ai la (sale ?) habitude d'en faire beaucoup).

Reste à savoir si je vais tenir ces quelques petites résolutions. Ah, d'ailleurs en parlant de "résolutions", j'ai décidé d'aller courir et de faire des abdos (je tiens à signaler que je suis une piètre sportive). Déjà parce qu'à force d'abuser sur le chocolat, je commence à avoir le même bide que Bouddah (hyperbole, bien sûr, mais quand même, lol), et puis comme à la rentrée je dois "courir mon âge en minutes" (quel défi...) en cours de sport, bah 'faut bien que je m'entraîne pour ne pas faire un résultat trop décheu (enfin, vous me direz, j'ai l'habitude de me ridiculiser en sport) o_0 !
A part ça, j'ai envie de recommencer le volley, c'est comme un "besoin" (c'est la première fois de ma vie que je ressens le besoin de faire du sport...  ya du progrès !). J'ai trouvé une équipe, après il faut que je voie l'ambiance et le niveau (parce que je suis encore et toujours, appelons un chat un chat... nulle) !

Sur ces belles paroles pleine de motivation (ça risque de ne pas durer, je vous préviens)... bye.

voltaire

Je suis tombé par terre, c'est la faute à Voltaire
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Rousseau
Je ne suis pas notaire, c'est la faute à Voltaire
Je suis petit oiseau, c'est la faute à Rousseau

(Victor Hugo, "Les misérables")

Posté par Zunonume à 15:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est la faute à Voltaire...

  • Gaffe a toi, je vais suivre de près tes évolutions sportives

    si tu te lances dans le chocolat, essaye de manger une tablette de crunch en moins d'une minute 20

    Posté par Pv, 19 octobre 2005 à 13:39 | | Répondre
Nouveau commentaire